Dernières nouvelles

JM DE LA FEMME AFRICAINE : GLORIA MPEMBA INVITE LES FEMMES AU DUR LABEUR

2021-01-08

La journée du 31 juillet de chaque année est consacrée à la femme africaine à l’international. L’art de se réinventer pour créer le futur, en est le thème retenu pour l'année 2021.

On parle peu de cette journée, mais son intuition première remonte pourtant à il y a un peu plus de cinquante ans. "Le 31 juillet a été consacré Journée de la femme africaine à l’occasion du premier congrès de l’Organisation Panafricaine des Femmes (PAWO en anglais) qui s'était tenu à Dakar, au Sénégal, le 31 juillet 1974. La date historique de 1962 souvent retenue pour cette journée est le 31 juillet 1962. Ce jour-là, à Dar-es-Salaam (Tanzanie), des femmes de tout le continent africain s'étaient réunies pour la première fois et avaient créé la première organisation des femmes, la Conférence des Femmes Africaines (CFA)" (source https://www.journee-mondiale.com/442/journee-internationale-de-la-femme-africaine.htm).En République Démocratique du Congo (RDC), peu sont ceux qui savent quelque chose de cette journée, mais néanmoins les remarquables avancées sont observables dans le pays. Grâce au respect des Objectifs de Développement Durable, le quatrième objectif "Education de qualité" et le cinquième objectif "Egalité entre les sexes", ceux-ci profitent à bien aux femmes congolaises qui, aujourd'hui partenaires dans l'atteinte de ces objectifs. En RDC, la femme est non seulement une actrice importante dans la production alimentaire, mais aussi celle qui lutte contre la pauvreté.

Gloria MPEMBA BISELELE, Assistante à l'Université de Mbujimayi, Co-fondatrice du media en ligne lachandelle.net où elle est chargée des ressources humaines, femme scientifique, invite toutes les femmes à travailler à leurs niveaux dans n'importe quel domaine où elles se retrouvent. C'était au cours d'une émission télévisée dans un média local.

Pour cette femme engagée, les femmes contribuent déjà beaucoup dans la libération et dans la lutte pour le développement du continent africain. Elle s'identifie dans cette lutte de par ses fonctions, chose qu'elle qualifie du nouveau vécu.

"Il y a des femmes qui occupent des postes de direction d'entreprise, il y a des femmes commerçantes, des femmes au foyer, mais toutes ces femmes doivent travailler en se faisant valoir à tous les niveaux pour contribuer au développement. (...). La femme doit s'imposer dans ses actions parce que nous ne sommes que deux sexes sur la terre et si on laisse tout à l'homme, il n'y aura pas de complémentarité comme notre Créateur l'a voulu", message de l'Assistante Gloria MPEMBA BISELELE aux femmes africaines au cours de la même émission.

PRISCA MONGITA