Dernières nouvelles

SPORT : DCMP CHAMPION DU CONGO, LA FECOFA EXHIBE UNE HONTE DU SIECLE (ANALYSE DE JEAN-BAPTISTE KABEYA)

2021-07-02

Le Daring Club Motema Pembe a remporté mercredi 30 juin, date historique marquant l'indépendance du Congo, la 56ème coupe nationale du football, face à l'équipe de Sangabalende de Mbujimayi : au finish 1 but à 0.

DCMP-Sangabalende en finale de la coupe

Sans son sérial buteur et attaquant vedette Dark Kabangu Kadima blessé et sans son emblématique capitaine Enoch Inonga Baka sorti en cours du match pour le même problème, Daring a dominé en grande partie ce débat, mais sans scorer face à une équipe de l'ex-Bakwanga qui développait un jeu apathique, et sans aucune hargne de vaincre.

La première partie a été sans but au tableau d'affichage, mais dans la seconde, les Mitema pembe ont levé les foules. Profitant d'une erreur de marquage de l'axial des Anges Andy Bikoko, Dezzy Mbomba a trouvé sur corner, la tête piquée du Brazzavillois Borel Tomandzoto à la 84ème minute pour l'unique réalisation de la rencontre. Les Poulains de Chico Mukeba n'ont pas su se relever pour remettre les pendules à l'heure jusqu'au coup de sifflet final. Ce match a d'abord été interrompu à la 63ème minute, un arrêt brusque qui a duré 5 heures et qui était occasionné par la tension des supporters dans les gradins du stade des Martyrs violant au passage les mesures restrictives du Gouvernement congolais contre la circulation du Coronavirus. Dans cet imbroglio, les joueurs de Sangabalende ont été traumatisés et certains comme Bukasa Bukasa ont été blessés mais contraints à y aller jusqu'au bout pour respecter la date butoire de la clôture de toutes les activités sportives en RDC après une dérogation forcément arrachée.

Par ailleurs, les Imaniens décrochent leur 13ème sacré national et se qualifient pour la coupe de la CAF, à laquelle ils seront accompagnés par l'As V. Club, 3ème classée de la Vodacom Ligue 1. Mazembe et Maniema Union représenteront le pays des Léopards à la Ligue des Champions de la CAF.

Une honte organisationnelle criante !

La question mérite d'être posée d'autant plus que le théâtre n'a pas de place au football, une discipline codifiée et bien organisée. Mais en RDC, le respect des règles de jeu pose encore des problèmes. Au départ, la formule adoptée par la FECOFA pour le déroulement de sa compétition n'en déplaise à quiconque, a été fort critiquée dans la mesure où elle était non seulement très mal élucidée mais surtout a créé des frustrations au sein des clubs participants. Certains ont été battus, repêchés et "repêchés de nouveau", et d'autres même ont croisé des adversaires moins relevés qu'eux comme si tout était bien planifié pour la fête du club X.

La grosse bêtise de cette organisation, est venue également de la présence des supporters au stade. Avec la résurgence de la pandémie à Corona virus dans le pays, étaient-ils autorisés à accéder au stade ? Ont-ils payé ? Si oui, à qui ? Et si ce match s'était disputé dans un terrain de l'intérieur du pays, aurait-on dénoncé ce déroulement cauchemardesque ? Ci-haut quelques questions qui taraudent l'esprit.

Une suggestion à Sangabalende

Pour notre part, nous appelons l'équipe de Sangabalende à saisir les instances compétentes du sport international pour les irrégularités constatées tout au long, non seulement de ce match, mais aussi de toute la compétition. C'est une occasion propice d'interpeller les organisateurs à la correction des erreurs lors de l'édition 57, car même la diffusion TV de cette compétition, pourtant financée par le Gouvernement central, a connu moult couacs.

Bref, l'histoire retiendra que la finale la plus longue et ayant duré au moins 5 h a vécu un certain 30 juin 2021, en République Démocratique du Congo entre DCMP et Sangabalende au stade des Martyrs de la Pentecôte.

Jean Baptiste KABEYA